La randonnée subaquatique pour apprécier les fonds marins

La randonnée aquatique est l’une des façons les plus abordables pour apprécier les fonds marins. À la différence de la plongée, elle ne nécessite pas de formation spécifique. Vous n’avez même pas besoin d’une bouteille de plongée. Un tuba suffit pour respirer lors des descentes dans les fonds marins.

Ce qu’il faut pour pratiquer ce sport

Vous devez porter une combinaison de plongée pour votre confort sous l’eau. Ceci permet de maintenir la température corporelle. Il vous faut également des palmes pour vous aventurer dans l’eau. Préférez-les plus courtes pour votre propre aisance. Vous devez également porter un masque pour atténuer la luminosité que reflète la surface de l’eau. Enfin, il faut un tuba pour pouvoir respirer. On l’appelle également snorkel en anglais. D’où le nom de snorkeling pour la randonnée subaquatique.

Où et comment faire du snorkeling ?

Les premiers critères pour faire de la randonnée subaquatique sont la température et la profondeur de l’eau. Il faut que l’eau soit chaude et la profondeur ne dépasse pas les 5 m. La faune et la flore doivent être également intéressantes sans quoi la randonnée n’a aucun intérêt. Vous pouvez pratiquer librement le snorkeling si vous êtes un plongeur confirmé ou faites-vous encadré par un guide. Vous pouvez partir à la découverte de n’importe quel fond marin lorsque toutes ces conditions sont réunies. Vous pouvez également choisir les sentiers sous-marins dans les aires de plongée balisées comprenant entre autres des récifs coralliens. Plusieurs sites sont plébiscités par les tour-opérateurs, dont la barrière de corail de la Riviera Maya au Mexique, les îles Turques et Caïques à Porto Rico et les Antilles néerlandaises dans la mer des Caraïbes. Pour faire du snorkeling, évitez les zones à fortes vagues et démarrez à contre-courant. Renseignez-vous alors sur les marées et les courants avant de vous y mettre. Ne partez jamais seul même si vous êtes un as de la plongée.